afficheur led vitirne

Annonce Immobilière : comment bien mentionner les lois ALUR ?

Romain Cartier, connu pour ses apparitions dans l’émission « Recherche Appartement ou Maison » diffusée sur M6, est expert de l’immobilier. Chaque semaine, il livre ses conseils à la communauté VITRINEMEDIA pour perfectionner son rôle d’agent immobilier et optimiser ses ventes.

La bonne construction d’une annonce immobilière est une condition sine qua non de la vente rapide d’un bien. Photos de qualité et argumentaire détaillé feront bien entendu partie de cette annonce, mais il est également important que d’autres informations y figurent impérativement.

 C’est par exemple le cas des mentions légales, notamment lorsqu’il s’agit d’un bien soumis à la loi ALUR. Ce cas de figure doit faire l’objet de toute votre attention. Nous allons vous indiquer les éléments indispensables à faire apparaître dans votre annonce. 

 

Charges annuelles, nombre de lots, procédures en cours : des informations incontournables

Dans la liste des informations à faire figurer impérativement dans la vente d’un bien soumis à la loi ALUR, les charges annuelles figurent tout en haut ou presque. C’est une information très importante pour le futur acheteur, qui lui permettra d’y voir plus clair quant à un éventuel positionnement de sa part sur le bien.

Le nombre de lots est également un incontournable de cette liste d’informations. Pensez à bien le mentionner.

Enfin, les procédures en cours feront aussi l’objet de toute votre attention dans la rédaction de l’annonce : travaux réalisés sur la copropriété, dégradations, impayés à l’encontre d’un des copropriétaires... Il n’y a en effet rien de plus désagréable pour un potentiel acheteur d’apprendre des choses à posteriori, ce qui aurait pour effet d'entacher sérieusement sa confiance.

Mise en avant d’un DPE officiel : une obligation légale

Le diagnostic de performance énergétique, plus communément appelé DPE, est obligatoire dans le cadre d’une vente. Il doit avoir moins de 10 ans, et doit absolument être attesté par un diagnostiqueur.

En l’absence d’un DPE, il vous sera tout bonnement impossible de communiquer sur le bien à vendre. Contrairement aux idées reçues, les DPE indiquant les mentions “en cours” ou “non indiqué” ne peuvent être retenus. Un DPE vierge, attesté par ce même diagnostiqueur, reste cependant envisageable.

Avec tous ces éléments, votre annonce sera irréprochable et vous pourrez vendre le bien en toute sérénité !

 

DERNIERS ARTICLES

30 octobre 2020

VITRINEMEDIA FINANCIAL SERVICES, le service de location financière made in VITRINEMEDIA

Dans sa volonté de toujours innover et de vous proposer les meilleurs services/offres pour sublimer les agences immobilières, VIT…

27 octobre 2020

Immobilier : ne négligez pas l’agencement de votre agence !

On dit souvent qu’il ne faut que quelques secondes pour savoir si le bien immobilier qu’on est en train de visiter sera le bon ou…

20 octobre 2020

Keller Williams Fortis Immo, au coeur de Paris depuis plus de 30 ans

Keller Williams est une franchise immobilière, et pas n’importe laquelle : c’est tout simplement la plus grande franchise immobil…